" />
18 juillet 2011

Edito: Les demoiselles survivantes...

Quel naviguant ou rampant de l'IGN aurait parié que certains de "leurs" B-17 voleraient toujours en 2011?. Pas un seul semble t'il!.

Les premières demoiselles de Creil de la série des F-BEE* ne furent achetée que pour un dépannage de quatre ou cinq ans. Le B-17 était un avion aucunement conçu pour durer dans le temps, l'avion fut choisis pour sa stabilité, ses bonnes performances en altitude et la superbe plateforme de vue. On pensera ce que l'on voudra mais le B-17 fut autant choisis par des photographes et cartographes que par des aviateurs.

Les pionnières

F-BEEA la plus légendaire des demoiselles de Creil termina sa carrière dans un accident qui n'a jamais été totalement expliqué, une sortie de piste, un incendie terrible et dix miraculés.

F-BEEB, prise dans une tornade, perd son chargement et s'écrase dans un fracas sur le sol camerounais. En plein vol un avion qui perd une partie de son chargement, incontrolable, l'enfer à bord. Cinq morts.

F-BEEC, La travailleuse acharnée, elle accumule les heures de vol, un travail de titan, elle photographie la France, le Koweit, la Guyane. La travailleuse est aussi malchançeuse elle accumule les accidents. Son nombre d'heure de vol est sans doute aujourd'hui au delà du potentiel cellule de l'avion (8000 heures) mais elle vole et vole bien, encore et toujours. On vend des tee shirts, des pin's, des badges, des maquettes, pour 300 euros vous vous payez un vol à son bord. Un travail de marchand du temple direz vous?. Pourtant, il en faut des marchands du temple pour faire voler un tel avion et la volonté, on est rien sans la volonté.

F-BEED, Une authentique photographe, elle effectue son travail et est retirée du service et féraillée... pourtant elle a survécut, allez donc la voir à Dayton aux USA, vous verrez qu'elle vit toujours au travers de "Shoo Shoo Shoo baby"

Sally B le Phaenix

Sally B vol depuis 36 ans dans le privé, elle a traversé bien des tempètes, mécanique et financières, là encore une réelle volonté de se battre pour qu'elle vole encore et toujours. Chaque meeting ou elle apparait est un évènement, vous pouvez écrire votre nom sur l'avion en échange de quelques Pounds, elle a ses parains (imperial War Museum, Shell, DGC Media...) mais surtout Sir Richard Branson qui à coup de quelques centaines de milliers de Pounds lui assure quelques saisons de plus... Au mois de juin 2011 Sally B était en sursit elle volerait cette année mais probablement pas la prochaine sans un miracle. A chaque coup dur elle renait de ses cendres tel un phaenix, si elle vient à cesser de voler un jour, ce sera tout à son honneur, elle aura combattu jusqu'au bout envers et contre tous

Pink Lady

Un avion légendaire et unique. Qui n'a jamais été impressionné par les passages bas de la Pink Lady sur les meetings avec a ses commandes "la bande à dédé Dominé". Toujours la même présentation certes, mais un B-17 ne voltige pas, sous peine de devenir une enclume volante. La Pink Lady est une légende à elle seule pour ceux qui l'on vue voler, comme moi. Je me souviens encore de ce jour ou un B-17 était posé sur le Parking de Chalon/Champforgeuil sous le soleil du mois de septembre. L'envie fut la plus forte, j'avais le B-17 dans le Sang (et je l'ai toujours) j'ai sauté par dessus la barrière. Interdit me direz vous?... mais j'ai caressé la peau de la dame rose! j'en ai gardé des photos émue que je n'ai jamais montré à personne. Juste un brève relation entre elle et moi, un secret qui ne se partage pas. La veille elle m'avait avoué son amour en survolant ma maison, un appel de la roue!

Pink Lady, est une légende française mais qui sait seulement que sa longue carrière est une légende? personne!... avion expérimental ou presque sous la mighty eight équipée de son H2X sous le ventre elle demandait une garde armée 24/7. Avion de remplacement du 351 bomb Group elle a vu tellement d'équipage voler en sa compagnie. Areès guerre elle ne vivra jamais l'humiliation du RFC et de la guillotine qui coupait du B-17 à longueur de journée, non. Elle est retenue pour l'opération Casey Jones, la cartographie de l'europe libérée... elle a même photographié l'Espagne Franquiste en 1946!

Pink Lady je l'ai dans le sang, je l'aime comme beaucoup. F3V est sulfureux, grande gueule, il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas mais il reve tout bas de retrouver son amoureuse d'acier... un jour, juste elle et moi comme le dit la chanson. 

Une Pink Lady légendaire pourtant, j'ai l'étrange et amer sentiment que tout n'a pas été fait pour elle comme il a été fait pour Sally B et Thunderbird. Le combat n'a pas été totalement livré, ce n'est pas un reproche mais une impression. Pink Lady la légendaire n'a pas son site web officiel comme ses soeurs anglaises et américaines. Elle demeure aussi secrète que lorsqu'elle portait son H2X, inconnue sur son histoire civile et sur tant d'autres choses.

Aujourd'hui deux demoiselles de creil volent encore, loin du pays à qui elle doivent tout. Et j'espère tellement qu'un jour Pink Lady mon amoureuse d'acier aura sa juste gloire!

 

F3V

 

Posté par F3V1 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Edito: Les demoiselles survivantes...

Poster un commentaire