" />
29 mars 2013

B-17G-100-VE 44-85643 [F-BEEA]

B-17G-100-VE 44-85643 F-BEEA

F-BEEA avant livraison IGN1

Désignation : B-17G-100-VE

Fabriquant : Lockheed Vega

Immatriculation : F-BEEA

Date et lieu de livraison à l’US Air Force : 14 juin 1945 à Rome (New York)

Propriétaire: Secrétariat Général  à l'aviation Civile et Commerciale (5 juillet 1948)

Date de mise en service à l’IGN : 12 décembre 1947 codée "F-20"

Affectation IGN: Escadrille/ Groupe 20

Prix d’achat : 13500 dollars

Heures de vol avec l’IGN : 11179 heures environ

Nombre Total des heures de vol : proche de 11500 heures

Autres immatriculations civiles :

Carrière militaire :

Sa livraison en elle-même fut retardée pour une raison encore inconnue, l’avion sort d’usine le 14 mais tout n’est validé que le 21. Les dernières versions du B-17, livrées après la fin des hostilités n’avaient aucune modification prévue ni même d’affectation en unités. Après deux affectations dans des unités de stockage ou convoyage, avant de terminer sa courte vie au Réclamation Finance Center de Walnut Ridge l’une des plus grandes concentrations de B-17 au monde à cette époque.

Récit de Jean Faivre sur l'appareil:

Arrivée le 10-12-1947. A effectué sa première mission photo sur le Mont Ventoux le 21-06-1948. Ensuite nous la retrouverons règulièrement chaque année en mission photo Afrique Occidentale, Afrique Equatoriale, Madagascar, Afrique du Nord.

En 1962 elle a servit à réaliser la plupart des p^rises de vue aériennes du celèbre film de Stanley Kubrick "docteur Folamour"

En 1963 elle effectue une mission CNRS sur Réflavik [SIC]

En 1966 elle effectue une mission CNET sur l'Europe du Nord

En 1967 elle effectue une mission magnétométrie en Nouvelle Guinée

En 1968 elle effectue une mission en Libye et au Maroc

Puis à nouv eau en mission photo sur l'Afrique en général et bien entendu sur l'hexagone jusqu'en 1976 où elmle devient un avion du GTDA. Cet appareil était toujours en activité à l'IGN sous le nom de baptème "Chateau de Verneuil" 

Le B-17 de l'IGN F-BEEA qui participait au tournage du Film "Southern Belle" (titre provisoire), remake du fameux "Memphis Belle" réalisé à Duxford et Binbrook s'est écrasé au décollage le 26-07-1989 à 16h16min sur le dernier terrain cité. L'appareil a été complètement détruit et par miracle: équipage, cinéastes et personnels complémentaire de bord sont saint et saufs à part quelques égratiniures et deux fractures.

Pas moins de 6 B-17 participaient au film dont: 

Le B-17G 44-85784 G-BEDF "Sally B" (ex-IGN) de Duxford

Le B-17G 44-8846 F-AZDX "Forteresse Toujours Volante" (ex-IGN) de Melun.

Le B-17G 44-83546 N37036 de Chino

Le B-17F 42-29782 N17W de Seattle

Au statique, il y avait aussi le B-17G de l'Imperial War Museum  (ex-IGN)

Vie civile :

b17fbeea9xu

Son destin va radicalement changer en décembre 1947, auparavant elle n’avait connu que des unités de stockages, trois au total. L’Institut Géographique National, recherche alors un avion qui lui servirait de plateforme de prise de vue photographique. Le B-17 fut choisit pour sa stabilité et sa fiabilité démontrée durant toute la guerre. La 44-85643 fut tout simplement choisie car elle était quasiment neuve, il faut imaginer un avion ne comptant pas plus d’une trentaine d’heures de vol. L’aéroport de Walnut Ridge est rempli de B-17 ayant les mêmes caractéristiques, le hasard va la choisir.

Preuve du sens commercial du gouvernement américain, les quatre premiers B-17 de l’IGN seront tous vendus avec chacun quatre moteurs de rechange ainsi que de nombreuses pièces détachées.

Achetée le 10 décembre 1947, elle arrive à Villacoublay deux jours suivants, elle porte alors son immatriculation française F-BEEA qu’elle ne quittera jamais plus. Comme toutes les autres Forteresses Volantes de la série F-BEE* durant une partie de l’année 1948 elle portera toujours ses tourelles guerrières. Elle est immatriculée "F-20" sur la dérive (pour "Escadrille 20" ou "Groupe 20") durant quelques temps

B-17 F-BEEA Profil G Creil 261084 EM

Le 21 juin 1948, elle est engagée sur sa première mission photo sur la Provence, avant d'opérer deux ans sur le continent africain (Afrique équatoriale Française en 1949 et Madagascar en 1950). En 1962, elle entame sa carrière cinématographique dans le film « Docteur Folamour » de Stanley Kubrick, ou elle apparait comme décors de fond dans la scène « arctique » la même année elle est envoyée en missions sur la Manche et la mer du Nord. Durant le reste des années 1950 elle participe au long travail de cartographie de la France métropolitaine d'après guerre. En 1962 elle est en mission en République de Congo (remplacement de F-BEEC accidentée)

"Chateau de Verneuil"

Toute une histoire autour de ce nom de baptême. En 1969, l'avion doit alors survoler le Biafra, plongé dans une guerre civile. Afin que l'avion ne soit pas confondu avec un appareil militaire, F-BEEA est décorée de manière visible, avec des logo tels que celui de l'IGN ainsi qu'une mention "Service des Activités Aériennes" et enfin un logo "semi-fantaisiste" de l'IGN sur la dérive. L'immatriculation fut refaite à la taille de celles d'une Caravelle d'Air France. Enfin un nom de baptême fut apposé par un mécanicien de l'IGN Roger Lyonnet: "Château de Verneuil" du nom d'un bâtiment ruiné situé à proximité des pistes de l'IGN à Creil. Plus tard, l'avion recevra des bandes bleue ainsi qu'une peinture blanche sur certaines surfaces supérieures. Cette décoration semi-improvisée à finalement survécut aux années.

B-17 F-BEEA Baptème yaoundé decembre 1969

Ci-dessus: A Yaoundé en décembre 1969, fraichement repeinte.

B-17 1984 Creil 001

Ci-dessus: A creil en 1984, a droite F-BGSP, a gauche F-BEEA. Cette année là F-BGSP fut retirée de sa torpeur pour participer au défilé aérien du 14 juillet, ce cliché date de cette période.

B-17 1984 Creil 001bb

Ci-dessus: zoom sur F-BEEA

Autour du monde:

Elle est détachée au CNRS pour une mission en Islande en 1963, une mission scientifique sur les volcans locaux. En 1966 elle repart pour une mission photo en Europe du nord. Durant l’année 1967 elle est modifiée par les ateliers de Creil pour permettre l’emport sous le ventre (au niveau des anciennes mitrailleuses de sabord) d’un magnétomètre à tracé « Bird » et elle est envoyée aux antipodes en Nouvelle Guinée pour une mission photo et basée à Port Moresby. A son retour en France après une révision générale elle repart en Afrique du nord pour photographier la Lybie et le Maroc et enfin toute l’Afrique sans doute jusqu’au début des années 1970. Entre 1969 et 1970 elle est en mission sur l'Afrique de l'ouest. Dans la première partie des années 1970 elle participe à une nouvelle campagne photo de la France métropolitaine. En 1976, Elle traverse l’atlantique en direction de l’Amérique du sud, détachée au GTDA pour la base de Kourou en Guyane. Elle devient alors le dernier B-17 en service actif dans l’IGN, la F-BGSO a été donnée au musée de l’air par la voie des cieux, la F-BGSP est en état de voler mais ne décolle plus faute de rechange.

F-BEEATripoli1968

Ci dessus: Photographiée lors de sa mission en Lybie (Copyright B. Mac Cartney)

Une star à travers l’Europe:

La F-BEEA, est conservée en état de vol en cannibalisant les avions retirés du service, elle continue alors des missions en dehors de France. Durant l’été 1980 elle est en mission aux Pays Bas, en 1986 en mission en Irlande, l’année suivante, en mission sur l’Angleterre et la Finlande. Ses visites hors de France sont alors très remarquées par les amateurs. A l’été 1989 elle participe à un nouveau film en Angleterre, le remake d’un film de propagande "Memphis Belle".

Mission de la F-BEEA:

mémo: 1947 à 1953: mission de cartographie de la France métropolitaine au 1:50000 en couleur

Juin 1948: Provence

1948: Douala

1949: Afrique Equatoriale Française, Madagascar

1950: Madagascar

1951: Fort Archambault

1950-1953: France Métropolitaine

Mémo: jusqu'à 1958: Cartographie du réseau géodésique Français

1963: Islande

1966: Europe du Nord

1967: Nouvelle Guinée

1967/8 à 1970: Maroc-Lybie et le reste de l'Afrique

1970 à 1975 environ: Cartographie de la France métropolitaine

1976: Guyanne

Memo: jusqu'en 1980: Cartographie de la France au 1:25000 et 1:50000

1977 - 1980: France métropolitaine 

1980: Pays Bas

1986: Irlande

1987: Angleterre

1004638F

Ci dessus: photographiée par Fergal Goodman lors de son passage en Irlande (Copyright Fergal Goodman)

 

Memphis Belle:

baby ruth 2

F-BEEA retrouve alors pas moins de trois autres anciens avions de l’IGN, les ex-F-BGSP, ex-F-BGSR et ex-F-BDRS. Pour l'époque, le tournage est audacieux, il s'agit de montrer des scènes aériennes de centaine de B-17 avec seulement une demi douzaine d'avions. Les avions retrouvent tous des couleurs guerrières, des tourelles et des mitrailleuses. Ils sont peints de manières mixtes, portant les couleurs d'un avion d'un coté et celles d'un autre avion de l'autre. Durant le tournage des scènes aériennes, les B-17 doivent alors décoller les uns après les autres. Devancée par la future Pink Lady, F-BEEA (baptisée alors "Baby Ruth") est prise dans les turbulences, perd de la portance sur l’aile droite. L’équipage n’a alors pas d’autre choix que de se poser "droit devant" dans un champ, et prend rapidement feu. L’équipage est sauf, on ne compte quatre blessés.

Epilogue:

F-BEEA

Ci dessus: Aux couleurs de "Baby Ruth" lors du tournage du Film "Memphis Belle" en 1989 (X via F3V)

L’avion est entièrement détruit par le feu, il ne reste alors que la partie arrière, le nez de l’avion et les ailes. L’avion est alors bon pour la ferraille… mais l’acteur Billy Zane fera démonter la dérive de l’avion pour la conserver comme souvenir, bien encombrant direz vous, qu’il fera installer selon la légende, au dessus de sa cheminée. La rumeur dira longtemps qu’un agriculteur du coin récupérera le reste de la partie arrière. Elle comptait alors plus de 10000 heures de vol. Son immatriculation F-BEEA est radiée le 18 aout 1994 au motif d’une réforme.

creil01061963b

F-BEEA (en bas) et F-BGSR (en haut) à Creil le 1er juin 1963 (IGN)

Rapport d'accident de l'Aviation civile Britanique:

Traduction du rapport d'accident avec l'aide précieuse de Jocelyn Leclercq

 


N°   11/89           REF :EW/G89/07/20        Categorie : 1a

 

                                                      

Type de l’avion et

immatriculation:  Boeing B-17G Flying Fortress, F-BEEA

Référence et type des moteurs:  4 moteurs à pistons wright R-1820-97 cyclone

Année de fabrication: 1945

Date et heure UTC: 25 Juillet 1989 à 13H30min

Localisation: Dans un champ au nord de la piste 21/03 sur la base RAF Binbrook, Lincolnshire

Type de vol : Travail aérien

Personnes à bord : équipage: -10 Passagers: -0

        Blessures  : Equipage: -2 sérieusement                                             Passagers -0

                                  -3 légèrement                                                        -0

Dégâts : Avion détruit à l’impact puis par l’incendie qui a suivi

Licence du pilote : Pilote commercial avec qualification de vol aux instruments

Age du pilote : 55 ans

Expérience du pilote : 11179 heures de vol (dont 2131 heures sur le type)

Sources des informations : formulaire de rapport d’accident et d’autres enquêtes de l’AAIB

 

L’avion était la propriété d’une administration du gouvernement français et était utilisé par une société cinématographique. Les pilotes et copilotes ont souvent volé ensemble les dix dernières années d’appareil et avaient précédemment effectué plusieurs vols dans le cadre du tournage de ce film. L’avion avait effectué un roulage de son aire de stationnement, jusqu’ au côté gauche de la piste 21. Un autre B-17 immatriculé en France était aligné à la droite et derrière le F-BEEA. Le pilote a indiqué qu’il n’avait rien remarqué d’anormal à la mise des gaz pour le décollage. Toutefois, après 90 mètres de roulage l’avion a commencer à virer légèrement à gauche, ce que le commandant de bord (qui était le pilote en charge) a corrigé en réduisant la puissance des moteurs 3 et 4 et en utilisant la gouverne de direction. Les pleins gaz ont ensuite été remis sur tous les moteurs mais l’avion a recommencé à virer sur la droite. Le pilote a alors réduit les gaz des moteurs 1 et 2 tout en contrant avec la gouverne de direction, mais sans aucun résultat. L’avion ne recommença à rouler droit qu’en arrivant sur la bande en herbe à droite de la piste. Sachant que le B-17 pouvait aussi décoller sur une piste en herbe, il a décidé de poursuive le décollage. Cependant, après environ 400 mètres de course l’avion a de nouveau viré vers la droite, sa vitesse étant d’environ 140 à 150 km/h. Le commandant de bord s’est alors rendu compte qu’un arbre et un tas de cailloux se trouvaient sur sa trajectoire. L’aile gauche a alors touché l’arbre et le l’hélice du moteur 4 a touché les cailloux. L’avion a pivoté sur la droite, est passé dans un creux dans le sol puis a terminé dans un champ de mais (céréales ?).

Le fuselage s’est brisé en deux derrière la soute à bombes et un incendie s’est déclaré immédiatement. Le commandant de bord, qui n’était pas blessé, a aidé certains des passagers à évacuer l’avion par l’ouverture faite dans le fuselage.

Le premier camion de pompiers est rapidement arrivé sur les lieux, à ce moment tous les occupants de l’avion avaient évacué l’avion. Toutefois l’appareil a été détruit par les flammes. Le commandant de bord a indiqué qu’à ce moment précis le vent était de l’ordre de 5 kts, venant du 150°.

Le commandant de bord n’a pas été en mesure de donner des explications sur l’accident mais il a suggéré que le turbocompresseur du moteur n°1 devait peut-être « se couper et se remettre en route » et que le frein de la roue droite aurait pu être en partie bloqué.

Un témoin visuel, un mécanicien connaissant le B-17, a vu de la fumée provenant du n° 3 au début du décollage. Cela lui fait penser que le moteur avait été mis en surpuissance puis qu’il a eu une perte de puissance, provoquant alors les virages à gauche puis droite qui ont suivi.

 


 La vidéo du crash est ici

 

Le rapport original est ici

 Si l'on peut tenter de conclure une chose sur cet accident c'est qu'il n'est pas vraiment expliqué sans doute suite au violent incendie de l'avion qui n'a guère laissé des preuves pour l'enquète...

Voir ici l'album photo de l'avion

Voir ici l'album photo du tournage de Memphis Belle

Posté par F3V1 à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur B-17G-100-VE 44-85643 [F-BEEA]

Poster un commentaire