" />
03 juin 2014

Vendredi 6 juin 2014

Les sanglots longs des violons...

J'ai choisis de ne pas faire de spéciale débarquement. Pourtant j'aurais très bien pus le faire, les visites ces jours ci se concentrant sur les pages et articles dédiés à ce sujet. Et pourtant vu le tapage médiatique sur le sujet ces jours ci je vous propose de décompresser un peu.

Quelques vues de la bataille de normandie

manoir de brécourt

Ci-dessus: le manoir de Brécourt en 1947, lieu de la célèbre attaque de la Easy Company à un contre trois

caen 1947

Ci-dessus: la Bataille de Caen, beaucoup de choses furent dites sur le sujet, les médias parlent d'une ville réduite en miettes, coté américain on parle de l'incompétence de certains généraux Anglais. En fait les destructions sur Caen furent très localisées au centre ville et les anglais ont eus le malheur de recevoir la fine fleur des Panzer Divisions Allemande (car oui, le chemin le plus court pour aller du Pas-de-Calais à la Normandie vous tomberez à coup sur à Caen) encore en 1947 dans la campagne environnante on trouve facilement des épaves de Panzer et des Pak 88 dans les vergers. Pour avoir beaucoup parcourus la Normandie de 1947 le secteur de Caen est étonnament figé "dans son jus"

carentan 1947

Ci-dessus: la Bataille de Carentan dernier fait d'arme des divisions aéroportées américaines en Normandie

le menil patry 1947

Ci-dessus: le Menil-Patry lieu d'une bataille perdue par les forces Canadiennes le 11 juin 1944. Celles ci tombent sur la 12eme Panzerdivision qui détruit 51 chars alliés. A cette date Caen ne tombera pas rapidement, en 1947 de nombreuses épaves sont toujours dans le bocage.

ouistreham

Ci-dessus: Ouistreham en 1945 et le fossé anti-char

omaha1

Ci-dessus: l'une des sorties d'Omaha Beach en 1947

aunay sur odon

Ci-dessus: Aunay sur Odon, totalement détruite par deux bombardements stratégiques, tuant une trentaine d'habitants

Inventaire des Destructions

Qui dit débarquement dit libération et justement une fois les forces Nazies hors de France la première mission de l'IGN après guerre fut de donner une idée des destructions et donc des réparations à venir

A voir par ici dans une nouvelle rubrique

Débarquement...

J'ai tout de même deux ou trois choses à vous signaler...

omaha 1947

 

Ci-dessus: Omaha en 1947

Page 1

 

Ci-dessus: approximativement le même secteur le 6 juin 1944

longues sur mer 1947

Ci-dessus: la batterie de Longues sur mer en 1947

Le retrait de la France de l'OTAN en 1966: aussi une affaire de business?

C'est la reflexion que je me suis fait en voulant vous préparer un sujet sur les bases de l'OTAN en France. Quand on observe un peu les 3/4 des bases aériennes de l'USAF ont été reprises par l'armée de l'Air donc, une fois de plus je n'aurai rien à vous montrer. Mais le retrait de la France de l'OTAN (en dehors des considérations politiques) à été une belle affaire pour l'armée de l'air qui récupère à moindres frais des bases aériennes bien souvent refaites à neuf à peine dix ans auparavent. Je ne suis pas un adepte de la théorie du complot et encore moins avec des arrières pensées politiques mais sur ce coup là c'est quand même étrange!

La 6eme Flotte de l'US Navy

Voilà encore une chose que l'on sait peu, mais entre les années 1950 et 1967 la 6eme flotte américaine prennait ses quartiers de repos dans la rade de Villefranche sur mer. N'y voyez pas des installations spectaculaires, sur ce coup là il n'y avait rien à récupérer à moindre frais. Par exemple, les hotesses des bars sur port ont du s'en mordre les doigts ;-)

1954:

6eflotteus villefranche sur mer 1954

 

1964:

6eflotteus villefranche sur mer 1964

6eflotteus villefranche sur mer 1964b

 

1965:

6eflotteus villefranche sur mer 1965

6eflotteus villefranche sur mer 1965b

 

6eflotteus villefranche sur mer 1965c

 

Et en parcourant le secteur je vous ai trouvé une petite babiole en 1945 à Nice:

nice 07 1945

Un B-17 (sans doute un CB-17 ou VB-17 de transport) un B-25 (CB-25 de transport) quelques C-47 et autres joyeusetés

Avant le débarquement il y eut la bataille de France...

Le syndrome est bien connut en France on commémore que les victoires jamais les défaites (aux Etats Unis on commémore le "Custer Last Stand") défaite cuisante du general Custer face aux indiens. Avant le débarquement il y eut la défaite de la Bataille de France. Le Géoportail montre des clichés de 1940 tous allant de janvier à juin 1940 à une époque ou au bout de six mois de confrontation statique face aux forces allemandes, l'Etat Major Français s'est subitement rendu compte que les cartes en sa possession dataient pour certaines de 1922!. J'ai beaucoup observé ces clichés et je dois vous avouer que sans aucune mauvaise fois, la présence de l'Armée de l'Air n'est pas si évidente que ça. A vrai dire bien souvent, là ou l'on cantonne traditionellement différentes unités on y trouve assez souvent pas la moindre trace de présence. Ainsi dans le nord de la France (photographié en général en janvier 1940) beaucoup d'aérodromes sont déserts et pourtant les affectations de l'Armée de l'air sont connues.

Azelot (1938): Quelques hors-sujet pour commencer mais il vous donne l'idée du coup d'oeil qu'il faut avoir pour trouver quelque chose

azelot22-04-1938

 

Le Bourget (1933): l'Armée de l'Air vient d'être créée et est comme à la parade sur un terrain bien connut

 

le bourget 1933

 

Strasbourg (1938): L'aviation est bien présente en Alsace, non loin de l'ogre Allemand par exemple je dirais que c'est des Dewoitine D.510 pas vous?

 

strasbourg1938

 

Mourmelon le Grand (3 août 1938): des biplans?

 

mourmelonleg03-08-1938

 

Saint Quentin (1939): le calme plat...

 

saint quentin 1939

 

Beauvais-Tillé (1939): calme plat (bis)

beauvais tillé 23-05-1939

 

Montdidier (1939): Calme plat (ter)

montdidier 23-05-1939

Montbéliard (1940): Des installations mais aucun avion

montbéliard1940

 

Cambrai (janvier 1940): des camions des tranchées mais aucun avion

cambrai 11-01-1940

 

Charleville-Mézières (janvier 1940): Le terrain ne semble pas aménagé pour recevoir une unité combatante (absence de D.C.A.)

charlevillem12-01-1940

 

Le Quesnoy Vertain (janvier 1940): les avions sont trahis par la neige

le quesnoy vertain 11-01-1940

 

Beauvais-Tillé (23 mai 1940): il y a quelques avions alignés, je vous laisse les retrouver ;)

 

beauvais tillé 23-05-1939

 

Montdidier (23 mai 1940): personne?

 

montdidier 23-05-1939

 

Dole-Tavaux (3 juin 1940) en pleine débacle on se replie un peu plus au sud, 11 jours plus tard l'Armée Allemande prend la ville

dole-tavaux 03-06-1940

 

Chalon sur Saone (6 juin 1940): le terrain semble camouflé, beaucoup d'avions sont présents, quelques uns y seront abandonnés lors de la débacle

chalon sur saone 06-06-1940

Identification SVP

Je lance le message ici en parallèle aux Aéroforums j'aimerais bien identifier ce biplan à damiers vu au Bourget en 1933

le bourget 1933d

 

La déco à changé!

Mais pas en profondeur, le vert caca d'oie me plait toujours, un clin d'oeil a des amis vétérans américains d'un coté et la mention traditionnelle au site de notre patron vénéré P.B. d'ailleurs je ne touche aucune bouteille de gipoulou pour chaque personne arrivant aux Aéroforums et venant d'ici et c'est un mini scandale! ;-)

des questions?

On m'a demandé si le blog était partenaire du site de l'IGN. Eh bien non du tout et celà ne risquera pas d'arriver, non pas que je ne veuille pas mais je doute sincèrement qu'un site officiel du gouvernement ne "s'encanaille" avec le blog présent (pourtant il y a des relations officieuses en toute amitiée)

On m'a demandé aussi ou en était la version anglaise du blog, eh bien elle en est nulle part google translator c'est pas pour les chiens! ;-)

Les fiches n'avancent pas? eh bien pas en ce moment car comme dit si bien un collègue "en secouant un peu trop fort le cocotier on fini par prendre une noix de coco sur la tête" en gros j'ai pas spécialement d'infos toutes neuves ;-)

Carton rouge!

J'avais oublié de vous dire le fond de mes pensées sur les noms de baptèmes des B-17 en état de vol. Eh bien comme disait Jean Gabin "je sais, je sais... et puis finalement je ne sais rien". Oui, c'est le proprio qui décide des marquages sur "son" B-17 mais pour moi de tous les B-17 survivants environ 75% d'entre eux sont fades et totalement dénoués d'interet, entre les noms fictifs, l'autocirage de pompe (dans le cas de deux B-17 nommés en raison de leur port d'attache) et pourtant des B-17 historiques il n'en manque pas.

Pour moi en dehors de mon chouchou "Thunderbird", "Nine O nine" et a la limite "Memphis Belle" (du film) eh bien comme le dit Gilles Verdès "j'ai mal à mon B-17" parceque les couleurs fantaisistes c'est un peu comme si on me servait un Mac Do en me disant que c'est de la Blanquette, c'est limite de la tromperie sur la marchandise. Qu'on ne me dise jamais que ces avions fantaisistes participent au devoir de mémoire car c'est limite de l'Alzheimer ce devoir de mémoire là.

sans rancune aucune, 

Ced.

Posté par F3V1 à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Vendredi 6 juin 2014

Poster un commentaire