" />
20 janvier 2015

Le "G.E.P." Groupe des escadrilles photographiques (1950-1962) par Jean Faivre

          En 1950, le service de la photographie aérienne devenait le Groupe des Escadrilles Photographiques le "GEP"; les premiers LéO 455PH entrèrent en service en automne 1949 et formèrent le Groupe 30. Les LéO 453 prirent leur fonctions en 1951 et constituèrent le groupe 40. Le Groupe 10 rassemblait les NC 701 et le Groupe 20 les premières "Flying Fortress" B-17 déjà en service depuis 1948 et dont nous aurons l'occasion de reparler par la suite.

captur12

Ci-dessus: Les LéO 455PH de l'IGN (DR)

          Fin 1947, les escadrilles de l'IGN s'installèrent définitivement à Creil, dans l'OIse. sur une infrastructure datant du passage de l'occupation nazie sur notre sol. Ce fut jusqu'à l'arrivée de la base aérienne 110 en 1954 une épopée un peu folklorique car nos machines "taxiaient" sur la voie communale et décollaient sur une ancienne piste allemande en auto-contrôle. C'était épique et souvent amusant de voir un gros aéronef avançant lentement sur la route et face à lui apercevoir des véhicules marquant un temps d'arrêt avant de s'égailler dans les champs bordant la dite voie.  Dès 1954, nous avons utilisé la piste d'envol et les moyens militaires, mais il fallut attendre 1971 pour avoir un taxiway nous reliant directement à la BA 110 de l'Armée de l'Air.

485728photo143_zps1c39b791

Ci-dessus: F-BGOE en révision dans le grand hangar de Creil

          Juin 1950 vit la fin de la construction de notre hangar actuel ; auparavent seuls deux abris en tôle coté nord et sud, le batiment opération et quelques baraques en planches vestiges de la guerre passée subsistaient, y compris un blockhaus assez important au lieu et place de notre reserve d'eau actuelle. Deux Junkers 52 acquis en 1948 auprès de l'Aéropostale vinrent completer la flotte, mais ces deux avions ne furent jamais équipés pour les prises de vue aériennes. Ces deux machines avaient pour vocation le transport des matériels et du personnel des différents Groupes. Le F-BALD arriva le 17-09-1948 et fut réformé le 25-05-1955.

ju52

Ci-dessus: Les deux Ju-52 de l'IGn vus à Creil en 1950

Le F-BAJD arriva le 19-10-1948 et fut réformé le 25-05-1955. Ces appreils effectuaient des missions entre l'hexagone et l'AFN pour le groupe 30 et la métropole, le Togo et Madagascar pour le Groupe 20. Le patron de cette époque fut M. Gleize ; ancien pilote de chasse qui sortait de l'aéronavale avec le grade de Lieutenant de Vaisseau ; il entra à l'IGN le 1er décembre 1947 qu'il ne quitta qu'en octobre 1965. Entre temps le GEP s'était transformé en 1962 en Groupe des escadrilles de l'IGN.

Le Groupe 40 "LéO 453"

Deux des quatre avions du groupe ont eus une activité réduite.

- Le F-BBYY arrivé le 23-03-1951 collectionnat les accidents:

                     - Le 20-04-1951 à l'attérissage

                     - Remis en état pour une mission en Indochine, une sortie de piste à Tan-Son-Nhut le 11-09-1952 endommagera encore l'avion

                     - Ceci n'empêchera poas l'avion de partir sur le Pacifique le 23-04-1954, où après avoir travaillé sur la Nouvelle Calédonie, il sera                                  abandonné sur place à Tontouta le 06-11-1955.

- Le F-BBYV arrivé le 14-02-1951, missions sur l'hexagone et en Guinée. Départ en mission en In dochine le 01-09-1952, retour à Creil le 16-09-1953.   Missions en Afrique Equatoriale, dernier vol le 09-03-1955, réformé le 25-11-1955.

- Le F-BBYX Arrivé le 22-02-1951, missions en métropole et en Guinée. Avion détruit suite à accident à Conakry le 12-11-1951 à 16h25 locale. Bilan tragique 3 morts, l'appareil totalisait 88 heures de vol depuis sa sortie de l'AIA.

- Le F-BByz Arrivé le 09-05-1951. Missions sur l'hexagone. Avion détruit suite accident (au cours de son voyage aller sur l'Indochine) à Viunon sur Verdon le 01-09-1952, l'équipage est sauf.

Le chef de la section technique du GEP etait mécanicien dans cet avion. Surnommé "petit paletot" à cause d'un vêtement genre pied de poule, il laissera dans cet accident sa veste entièrement brulée dans cet accident mais gardera son surnom.

A suivre par ici

Posté par F3V1 à 02:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Le "G.E.P." Groupe des escadrilles photographiques (1950-1962) par Jean Faivre

    accident du 12/11/51

    bonjour
    avez vous des precisions sur cet accident, je pense que mon pere Roland
    Jacques NEU etait aux commandes de l avion. Il faisait partie de l'IGN CREIL
    J aimerais en savoir plus sur cer accident
    je possede des photos de ces forteresses volantes
    merci
    claude-elisabeth NEU (JHOWRY)

    Posté par neu claude-elisa, 30 avril 2015 à 11:37
Poster un commentaire