" />
08 mai 2013

B-17F-90-BO 42-30177 [F-BGSG]

B-17F-90-BO 42-30177 [F-BGSG]

Désignation : B-17F-90-BO

Fabriquant : Boeing

Immatriculation : F-BGSG

Date et lieu de livraison à l’US Air Force : le 24 avril 1943 à Cheyenne

Date de mise en service à l’IGN : 13 mai 1955

Prix d’achat : offert puis cédé

Affectation IGN: Groupe 20

Heures de vol avec l’IGN : 334,50 heures

Nombre Total des heures de vol : 1914,45 heures

Autres immatriculations civiles : F-SNCY

Carrière militaire :

L'avion à la particularité d'avoir été construit et assemblé par Boeing dans son usine de Seattle. Il a aussi la particularité d'être le seul B-17F de l'IGN. Il fait partie du Bloc de production "90" de Boeing, il est donc un avion de milieu de production puisque les bloc de production de Boeing montèrent jusqu'au "130". Sur le bloc de production qui nous concerne, seul le pilote automatique a été remplacé, la série compte au total une centaine d'avions.

Page 395

debout de gauche à droite: 2nd Lt John Nazareth Haroian (navigateur), 2nd Lt Charles Cushmann Bliss (Pilote), 2nd Lt V D Duncaan (copilote), 2nd Lt Bernard J Quenneville (bombardier)

accroupis de gauche à droite: T/Sgt Robert  Emmett "Brad" Bradley (tourelle ventrale), T/Sgt Albert N. Brown (mitrailleur dorsal), S/Sgt Herman J. Mays (mitrailleur de queue), T/Sgt Lawrence "Larry" H. Rudell (Mitrailleur latéral), S/Sgt Edmund W. Wilbert  (mitrailleur latéral), T/Sgt Henry G. Rotell (opérateur radio)

Il est livré au centre de modification de Cheyenne dans la Wyoming le 24 avril 1943, l'avion est contrôlé et réceptionné officiellement par l'armée une fois que sa conformité est jugée correcte. Sa première affectation est 7th Ferry Group sur la base de Gore Field dans le Montana le 27 avril. L'avion commence alors le long chemin qui va l'emmener sur le front Européen, le 11 juin il transite par Smoky Hill dans le Kansas puis Dow Field dans le Maine le 16 juin. Le 23 juin l'avion est affecté au 562nd Bomb Squadron 388th Bomb Group sur la base de Knettishall et est codé [F-BO]. 

 Charlene

L’un des rares clichés de la 42-30177 avec le 388th Bomb Group

Le Lieutenant Charles Bliss et son équipage est affecté à cet avion, son pilote le baptise alors "Charlène" en hommage à son bébé. Plus tard lors de son affectation dans l'unité l'avion recevra le "H" distinctif de l'unité dans un carré blanc ainsi que son "F" individuel peint en jaune. A son affectation à l'unité, il fait partie des dix avions originels du Squadron.

Après une période d'entrainement, l'avion est envoyé en mission. L'équipage original du Lieutenant Bliss effectuera presque toutes les missions sur l'avion sauf trois d'entre elles (missions 8, 17 et 18).

Missions de guerre de "Charlène":

1- 17 juillet 1943: Amsterdam

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), J.N. Haroiad (Navigateur), C.M. Zettick (Bombardier), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

2- 26 juillet 1943: Hanovre

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), J.N. Haroiad (Navigateur), C.M. Zettick (Bombardier), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

3- 2 septembre 1943: Bruxelles

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), J.N. Haroiad (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

4- 3 septembre 1943: Melun

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), J.N. Haroiad (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

5- 6 septembre 1943: Stuttgart

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), J.N. Haroiad (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

(abandon: endommagé à un moteur)

6- 7 septembre 1943: Watten

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), J.N. Haroiad (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

Abandon à 8h15 suite à une panne moteurs 1 et 4 (pression huile faible)

7- 9 septembre 1943: Paris

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), J.N. Haroiad (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

8- 27 septembre 1943: Emden

Equipage:  H.W. Moore (pilote), D.B. Herbert (copilote), R.L. Garretson (navigateur), J.F. Houston (Bombardier), W.M. Fleener (Radio), M.G. Meyers (mitrailleur dorsal), H.M. Gaines ( Mitrailleur ventral), J.J. Kirby (Latéral droit), L.B. Watson (Latéral Gauche), C. Peak (mitrailleur de queue)

9- 2 octobre 1943: Emden

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), J.N. Haroiad (Navigateur), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

10- 4 octobre 1943: Brème

 

11- 14 octobre 1943: Schweinfurt

Equipage: V.D. Duncaan (pilote), R. R. Tyler (copilote), W.E. Eddy (bombardier), B. J. Quenneville (Bombardier), H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

12- 18 octobre 1943: Düren

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), W.E. Eddy (Navigateur), C.E. Billado (bombardier) H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

13- 3 novembre 1943: Wilhelmshaven

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), W.E. Eddy (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier) H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

14- 5 novembre 1943: Gelsenkirchen

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), W.E. Eddy (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier) H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

15- 11 novembre 1943: Munster

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), W.E. Eddy (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier) H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

16- 13 novembre 1943: Brème

Equipage: C.C. Bliss (pilote), V.D. Duncaan (copilote), R.S. Izat (Navigateur), B. J. Quenneville (Bombardier) H.G. Rotell (radio), A.N. Brown (mitrailleur Dorsal), R.E. Bradley (Mitrailleur Ventral), E.W. Wilbert (latéral droit), L.H. Rudell (latéral gauche), H Mays (mitrailleur de queue)

17- 30 novembre 1943: Solingen

Equipage: L.H. Watts (pilote), R.M. Kennedy (Copilote) E.J.Murphy (bombardier), D.F. Mecum (Navigateur), H.J. Beavers (radio), J.B. Ramsey (radio), R.M. Sweeney (mitrailleur dorsal), H.A.  Brassfield (Mitrailleur ventral), R.E. Hess (Latéral gauche), E.W. Taylor (mitrailleur de queue)

18- 13 décembre 1943: Kiel

Equipage:  W.E. Wieland (pilote), R.W. Owens (copilote), B.F. Snead (bombardier) T. Hense (Navigateur), F.W. Rice (radio), T.C. Linn (mitrailleur dorsal), H.R. Vankleeck (mitrailleur ventral), D.L. Porter (latéral gauche), J.W. Chambers (Latéral droit), B.J. Ness (mitrailleur de queue)

Missions spéciales:

L'avion est transféré le 19 janvier 1944 au 803rd Bomb Squadron sur la base de Sculthorpe, cette unité est alors chargée de missions de guerre électronique. Il est profondément modifié intérieurement avec des appareils de contremesure electronique, seules quelques antennes apparaissent sur le fuselage. L’unité ne reçoit pas moins de 11 B-17 provenant de diverses unités. A cette époque, "Charlène" semble alors se nommer "Darlkock F-Freddie". La mission la plus connue de cette unité fut une mission de brouillage radar dans la nuit précédent le jour J du 6 juin 1944. Quatre B-17 furent engagés dans cette sortie mais pas "Darlkock F-Freddie"/"Charlène" qui semble n'avoir jamais volé la moindre mission avec cette unité. Plus tard, "Charlène" sera transférée dans une autre unité de guerre électronique, le 36th Bomb Squadron. Le panel de missions de ces unités était large comme les missions "Windows" de largage de bandelette en aluminium.

65687271

(X via F3V)

L'unique B-17 en service dans l'armée de l'air

L'affectation au 36th Bomb Squadron ne sera que temporaire, puisqu’en aout 1944 le Général "Ike" Eisenhower décide d'offrir un avion à son homologue français Koenig. L'avion est alors en fin de carrière, plus aucun B-17F n'est en service dans l'USAF y compris pour des missions de transport. "Charlène" a déjà une carrière bien remplie et l'on peut juger que l'avion était loin d'être neuf, elle avait été endommagée plusieurs fois en combats. Un équipage français fut formé durant une soixantaine d'heures de vol au pilotage sur le B-17 par une équipe américaine. C'est un aviateur français d'origine Irlandaise qui est désigné pilote. L'avion arrive au Bourget le 21 janvier 1945, pour diverses raisons on décide de transformer l'appareil en avion de transport VIP avec un confortable aménagement intérieur.

 65687312

(X via F3V)

"Bir Hackeim"

Baptisé "Bir Hackeim", le 42-30177 reste au service du général Koenig jusqu'en septembre 1944, quand il fut décider de faire faire un tour du monde à l'avion avec à son bord divers diplomates français selon les étapes suivantes:

- 06-09-1945: Le Caire

- 07-09-1945: Abajan et Karachi

- 08-09-1945: Colombo

- 12-09-1945: Calcutta

- 17-09-1945: Rangoon

- 18-09-1945: Guam

- 19-09-1945 Kwajalein

- 21-10-1945: Johnston – Honolulu (révision complète de l'avion et ajout d'un réservoir supplémentaire)

- 24-09-1945: San Francisco – Denver

- 26-09-1945: Chicago

- 27-09-1945: New York (revision de l'avion)

- 30-09-1945: Terre Neuve

- 01-10-1945: Paris / Orly

bir hakeim

Après révision, l'avion retourne au service du général Koenig jusqu'à la fin de l'année, en 1945 l'avion à volé 383.45 heures. En mars / avril 1945 l'avion est basé à Colmar Houssen. De 1946 à fin juin 1949 l'avion vol sur plusieurs pays (France, Allemagne, Belgique, Tunisie, Algérie, Malte, Égypte, Lybie et Tchequoslovaquie). En 1947 l'avion transporte quelques VIP (de Lattre de Tassigny et Eisenhower) puis entre 1948 et 1949 Alain Poher (futur président de la république par intérim à deux reprises), ainsi que le Général Catroux.

65687311

(X via F3V)

A la fin d'octobre 1949 l'avion est totalement décapé et repeint. Le 30 mars 1950 "Bir Hackeim" est victime d'une panne de train en région parisienne, sans conséquences graves, mais au cours de 1950 l'avion n'est presque plus utilisé, remplacé par des avions de transport mieux adapté et neuf, comme le DC-4 et le DC-3. En 1952, l'avion est sortit de son sommeil afin d'effectuer des missions secrètes en Indochine, de largage d'agents secrets, l'avion reçoit l'immatriculation civile F-SCNY mais le projet est finalement abandonné ainsi que l'avion, il aura volé 1579.45 heures au total.

Notes de Jean FAIVRE sur l'avion:

Arrivée le 13 mai 1955. Cette Forteresse F-90-BO (serial 4230 177) était baptisée "Bir Hakeim". Elle appartenait à l'Armée de l'Air Française (don des américains au Général Koenig) et arborait la Croix de Lorraine sur la dérive.

Cet avion fut récupéré à Wahn, un terrain près de Bonn ou il venait d'effectuer un Pylone qui avait entièrement détruit le nez et les quatre hélices. Un nez de fortune fut confectionné et monté sur place, les réducteurs moteurs furent controlés et les hélices remplacées.

Après un vol d'essai concluant, il fut envoyé sur Creil où il subit une sérieuse révision (GV3), deux chaudronniers de l'UTA nous épaulèrent pendant deux ans pour remettre en état le fuselage. D'une version F la machine fut modifiée en G et en jargon de métier "la moindre ficelle fut remplacée". Hélas le destin en décida autrement car une fois remise à neuf, la machine ne revola jamais et fut feraillée en août 1973 à 334,50 heures cellules. Sur les 14 B-17 du Groupe 20, trois volent encore: les F-BGSP F-BEEA et le F-BGSR (Sally B). Quatre Forteresses sont dans les musées aux USA [SIC] (F-BGSH, F-BEEC), au Bourget (F-BGSO), au Royaume Unis (F-BDRS)

Vie civile

Seule certitude sur la fin de carrière de l'avion, le SHD (Service Historique Défense) mentionne dans le dossier 100E 1636 un accident de l'avion le 15 mars 1955 à Wahn en Allemagne avec E.L.A. 00.055, l'avion est victime d'un cheval de bois, sur une piste enneigée, l'avion dérappe, une jambe de train se rétracte et l'avion termine sa route sur le nez.

 

bir hakeim dijon1955

Bir Hackeim, vue à dijon-Longvic en 1955 

L'appareil accidenté est vendu pour le Franc symbolique à l'institut le 13 mai 1955, à sa charge de réparer l'avion et de le rapatrier à Creil. Selon certains anciens de l'institut le cadeau fut relativement embarrassant, d'autre ne verront jamais l'avion voler de toute leur longue carrière à l'Institut. Peu importe, l'avion est réparé sommairement et ramené à creil après un vol d'essai. Une fois revenu en France deux chodroniers de la compagnie UTA passeront de longues heures à réparer le nez de l'avion et de le passer au standard "G" puis remis à neuf entièrement. L'avion ne sera jamais utilisé, tous les témoignages d'anciens de l'IGN sont formel, certain d'entre eux précisant "des miliers d'heures pour un avions qui n'a jamais servit".

Le B-17 remis en état reçoit l'immatriculation F-BGSG, celle ci lui sera brièvement accordée car celle ci est ensuite affectée à un autre avion, un Nord 1002 qui la porte jusqu'en 1965. Dans l'inventaire des avions de l'IGN de 1963 l'avion est bien présent dans la liste avec trois autre avions portant la mention "retirée" (F-BGSH, F-BDRR, F-BEED). Après avoir servit de stock de pièces détachées l'avion est féraillé en aout 1973, après avoir volé 334 heures et 30 minutes pour L'IGN. 

A titre personnel je doute profondément que Bir Hackeim est porté l'immatriculation F-BGSG un jour ou l'autre. Sur la base de donnée de la DGAC vous trouverez toutes les demoiselles de creil estampillées même les avion de 1946/1947 jusqu'à celle de 1954 mais pas le moindre trace de Bir Hackeim même en fouillant dans tous les sens.

creil 855A

La F-BGSG, stockée à Creil en 1955, moteur retirés signe d'un stockage de longue durée (IGN)

creilcharlene260756

La même à Creil le 26 juillet 1956 (IGN)

 

Après examen de faits on peut raisonnablement déduire que le B-17 fut réellement récupéré en Allemagne car le souvenir des dizaines d'heures de remise à neuf de l'avion demeure assez tenace, des chaudronniers d'UTA étant eux aussi mobilisés pour un avion qui ne vola jamais, sans doute faute de rechange et d'équipages disponible à Creil.

Au total "Bir Hackeim", unique B-17F de l'IGN fut celui qui aura la plus courte carrière our l'Institut avec un nombre total d'heures de vol de 1914 heures et 15 minutes de vol.

Voir ici l'album photo de l'avion

Un lien vers le site Tradition des Escadrilles de l'Armée de l'Air avec trois photos

photos de l'avion sur le site de la SHLADA: un et deux

 

Posté par F3V1 à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur B-17F-90-BO 42-30177 [F-BGSG]

Poster un commentaire